Une escapade autour l’horlogerie de luxe en Suisse

Pour débuter ce tour d’horizon de l’horlogerie en Suisse, débutons par deux rendez-vous incontournables : le SIHH, le Salon International de la Haute Horlogerie qui se tient à Genève du 18 au 22 janvier, est néanmoins réservé aux professionnels et à la presse uniquement. Autre rendez-vous, plus accessible, le Baselworld qui se déroule à Bâle du 17 au 24 mars. Près de 300 noms du monde de l’horlogerie présenteront les dernières collections toutes plus sophistiquées les unes que les autres. Le savoir-faire, maître mot de cet évènement, convoque l’art et la technicité, prouesses techniques et créativité.

Mêlant tradition avec des modèles plus classiques, certaines marques n’hésitent pas à tendre vers l’originalité parfois même l’extravagance, et font preuve d’audace en la matière.

A titre d’exemple Jacob & Co avait présenté la montre « The Billionnaire » l’année dernière, qui, fabriquée en or blanc et en diamants, a été estimée à plus de 16,5 millions d’euros.






Si vous souhaitez poursuivre l’aventure et découvrir le monde de l’horlogerie, voici quelques adresses immanquables. Visitez le lieu incontournable de l’industrie horlogère, la Chaux-de-fond, près de Neuchâtel, et poursuivez votre visite par le Musée international d’horlogerie. Faites ensuite un détour dans les ateliers de la maison Corum, où les visiteurs sont désormais autorisés à venir découvrir leurs activités autour du processus de création d’une montre. De nombreux modèles de montre sont à votre disposition, et leurs mécanismes vous seront expliqués par les minutieux horlogers qui y travaillent.


A Genève, vous pourrez vous rendre à la fondation de la Haute Horlogerie, où de nombreuses expositions sont régulièrement organisées. Si une vocation d’horloger apparaît n’hésitez pas participez à leur atelier qui vous fera démonter, puis remonter intégralement votre premier mouvement mécanique. Tous les passionnés d’horlogerie, novices ou expérimentés, petits ou grands, trouvera son bonheur à travers ce périple !

© LE PRISME magazine 2015-2020