Deux musées Yves Saint Laurent ouvriront en 2017

La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent a annoncé l’ouverture à l'automne 2017 de deux musées, l'un à Paris et l'autre à Marrakech, consacrés à l'oeuvre du célèbre couturier Yves Saint Laurent (1936-2008). 40 années de création du couturier ont marqué l’Histoire, la fondation la préserve intelligemment, Yves Saint Laurent ayant dès la création de sa maison de couture en 1961 archivé tout son travail. Exposer par fragment sa collection fait partie de ses missions et suppose des espaces adaptés. Elle est composée de plus de 5 000 vêtements de haute couture, 15 000 accessoires et des dizaines de milliers de croquis, planches de collection, photographies…

La maison de couture historique, qui a connu 30 ans de création du visionnaire, sis au 5, avenue Marceau dans le 16e arrondissement et où siège la fondation depuis 2004, abritera le musée parisien.

"Une présentation sans cesse renouvelée permettra au public de se rendre compte de la richesse de ce patrimoine. Les anciens salons de haute couture ainsi que le studio de création d'Yves Saint Laurent seront intégrés dans le parcours, plongeant ainsi le visiteur au coeur du processus de création de la maison de couture", précise la fondation. "Dans l'ambiance originelle de la maison de haute couture".

La scénographe Nathalie Crinière et le décorateur Jacques Grange, aménageront les espaces d'exposition.

A Marrakech, ville où il séjourna régulièrement après 1966, rue Yves Saint Laurent, près du Jardin Majorelle que le couturier et Pierre Bergé avaient acquis et ainsi sauvé d’ambitions immobilières en 1980, un autre musée Yves Saint Laurent ouvrira ses portes au public. "L'importance du Maroc dans son oeuvre fut telle qu'il était naturel d'y construire un musée à partir des collections de la fondation", a souligné Pierre Bergé, cofondateur de sa maison de couture et son ex-compagnon plein d’énergie et toujours entreprenant. Le nouveau bâtiment, d'une surface de 4.000 m2, comprendra un espace d'exposition permanente présentant l'oeuvre d'Yves Saint Laurent dans une scénographie originale de Christophe Martin. Une salle permettra de donner à voir des expositions temporaires, et il est prévu un auditorium, une bibliothèque de recherche et un café-restaurant.

© LE PRISME magazine 2015-2020