C’était bibi, c’était Kiki

21/03/2016

C’est un voyage dans le temps que nous propose de vivre le théâtre de La Huchette avec son spectacle Kiki de Montparnasse. Un vrai saut dans le Paris des années 20 et toutes ses folies…

La salle n’est pas bien grande, mais le personnage qu’on y joue est un monument. Tout à tour muse, peintre, danseuse ou encore chanteuse, Kiki de Montparnasse a marqué toute une époque et l’Histoire de Paris. C’est sous les traits de la comédienne Milena Marinelli au théâtre de La Huchette que Kiki de Montparnasse renaît et nous fait revivre les débuts de ce drôle de phénomène, dont personne n’aurait pu prédire le destin fantasque.

Entre le récit de ses différentes épopées, la protagoniste entonne des airs typiques des années folles, et qui permettent de faire avancer la trame du spectacle. Elle nous emmène dans ses premières séances de nu, ses soirées incontournables à la Coupole, haut lieu de la fête. Et surtout, elle retrace ses rencontres qui marqueront l’Histoire de l’Art ; Soutine, Fujita, Cocteau, Prévert, Modigliani sans oublier Man Ray, avec qui elle vivra une relation tumultueuse mais artistiquement féconde. Le décor va à l’essentiel, ainsi les éléments tels qu’une chaise convoque tout un bistrot et un manteau revêtu hâtivement est le signe des prémices de l’hiver. Cependant tout cela suffit à nourrir notre imaginaire et à nous transporter, tant par nos yeux que par nos oreilles. Au fil des anecdotes, cette jeune femme imprévisible et impétueuse nous émeut, nous éblouit, nous fait revivre un Paris perdu.

Nostalgie d’une période effervescente, bouillonnante de créativité, cet entre-deux-guerres nous paraît soudain très proche, transportés par l’énergie de Milena Marinelli et de son acolyte au piano, Hervé Devolder, également le metteur de ce spectacle. Sortis de la représentation nous n’avons qu’une envie ; replonger dans les œuvres de ces artistes, redécouvrir Paris sous un autre jour…. Et aller poursuivre la soirée autour d’un plat à la Coupole.

 

 

     Photo © Lot / Kiki de Montparnasse au Théâtre de la Huchette

 

 

 

 

Tags:

Please reload

© LE PRISME magazine 2015-2019