Escale à Fès au Maroc

12/05/2016

Ville la plus ancienne du Maroc, Fès est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. A l'occasion de la 22ème édition de son Festival des musiques sacrées, petit tour d'horizon de quelques unes de ses richesses architecturales et culturelles.

 

 

 Musée Dar el-Batha © DR

 

 

Fès فاس  se divise en trois parties ; la ville nouvelle, Fès-el-jédid et la Médina. Située entre les montagnes du Moyen Atlas et les terres fertiles du Saïs, elle offre un panorama unique entre Histoire et nature généreuse. Les jardins, les oliviers foisonnent dans, et autour de la ville. La ville nouvelle, où les citadins bourgeois de l'ancienne Médina se réuniront après le protectorat en 1912, s'élabore autour de l'avenue Hassan II. Au sud de la Médina, Fès-el-jédid comporte le palais royal et l'ancien quartier juif. Quant à Fès el-Bali, la Médina historique offre entre ses murailles un véritable retour dans le passé, avec notamment ses édifices et ses souks qui n'ont pas changé depuis des siècles. En outre, les medersas de Fès, qui réunissaient les plus grands savants du pays, étaient les plus prisées du Maroc.

 

 

 

 

                       Les jardins du musée Dar el-Batha © DR

 

Le musée Dar el-Batha comporte 11 salles, ainsi qu'un jardin. Les arts traditionnels tels que le travail du bois, la broderie, la céramique ou encore le cuivre se retrouvent parmi les 520 objets présents. Ils démontrent le savoir-faire incomparable des artisans fassis, qui répondaient aux nécessités religieuses, scientifiques et symboliques de leur époque. 

 

 

 

 

 

Visite incontournable de Fès, la Medersa Bou Inania, est la seule au Maroc qui présente un minaret et une chaire. La calligraphie qui orne les murs ainsi que le magnifique paravent en bois ouvré de la grande porte se révèlent impressionnante de beauté. L'ouvrage est magnifié par la présence de vitraux dans la salle de prière, et les nombreuses fenêtres des chambres d'étudiant couronnées de muqarnas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Medersa Bou Inania © DR

 

 

 

 

Le palais royal © DR

 

 

Le quartier du palais royal s'établit au coeur de Fès el-Jedid. Dar el-Makhzen s'impose avec son incontournable portail de style hispano-mauresque richement orné, réalisé en cuivre et en bronze pour les heurtoirs. La résidence s'étend sur 80 hectares, et accueillait le sultan, sa garde, et ses serviteurs. Actuellement, il demeure la résidence du roi du Maroc lorsque celui-ci est en visite à Fès. Le palais, ses dépendances et ses jardins co-existent avec les bâtiments administratifs, ainsi que les bureaux militaires.

 

Bab al makina © DR

 

Une nouvelle fois, le Festival des musiques sacrées a fait vibré les murs de Bab al makina. Cette "Bab" monumentale, qui signifie "porte" en arabe, a été bâtie en 1886 sous le règne de Moulay Al Hassan. Elle deviendra par la suite l’accès principal menant au Palais Royal. De magnifiques projections lumineuses ont habillé l'enceinte, au rythme des concerts.

 

 

Le musée des Armes de Fès © DR

 

Au-delà des murailles de la Médina, le musée des Armes se trouve dans une forteresse du XVIème siècle.  C'est en 1963 que la collection d'armes du musée Dar el-Batha fut transférée afin de créer ce musée des Armes. Plus de 1000 armes sont exposées, marocaines et étrangères, et datent de la préhistoire jusqu'au XXème siècle.

 

 

 

 

 

 

Le Riad روض  est une architecture caractéristique du Maroc dans les Médinas, pour les maisons, les palais, les hôtels et les restaurants. A Fès, Le Riad Dar al andalous a retenu notre intention. Niché dans la Médina, ce somptueux Riad vous fera vivre comme un véritable fassi (habitant de Fès), et vous permettra d'accéder à la porte Bab Boujloud, ou "la porte bleue" en quelques minutes. La cuisine y est délicieuse, et le personnel saura vous rendre ce séjour le plus agréable possible.

 

 

 Ryad dar andalous © DR

 

 

 

Please reload

© LE PRISME magazine 2015-2019