© LE PRISME magazine 2015-2019

Biennale des antiquaires 2016, le bilan

19/09/2016

Audace, renouveau et qualité ont été les trois piliers de cette 28ème édition de la Biennale des Antiquaires. Avec plus de 30.000 visiteurs. Séduits par cette nouvelle dynamique à l’œuvre, les collectionneurs ont répondu présent, avec une collection exclusive du XVIIIème sicèle de musée de l'Ermitage. Afin de renforcer sa puissance et sa légitimité sur la scène internationale, la « Biennale » devient  annuelle à partir de 2017 et vous donne rendez-vous sous la nef du Grand Palais en septembre prochain.

 

 

©DR

                       ©DR


 
« Je suis très heureux d’avoir porté avec le Conseil du SNA, aux côtés de la commission Biennale présidée par Henri Loyrette, une Biennale des Antiquaires qui aura su surprendre et séduire l’ensemble du public et des observateurs. Dans le contexte que nous connaissons, il était capital de montrer et de démontrer que la Biennale était en mesure de relever tous les défis et de prendre toutes les décisions nécessaires pour lui rendre son statut : celle de plus belle foire du monde » déclare Dominique Chevalier, Président du Syndicat National des Antiquaires.

"Les marchands s’adressent aussi à des gens qui veulent voir, qui veulent apprendre" Henri Loyette, président de la Biennale des antiquaires.

Le prestigieux dîner de gala, signé par Guy Savoy, lançait quant à lui le calendrier des grands événements parisiens. Il a réuni 1070 convives sous la verrière illuminée du Grand Palais. Une partie des recettes sera reversée au Mobilier national pour renforcer sa politique d’acquisition.

L’immense qualité et la diversité des objets et des œuvres présentés, ont permis une remarquable promenade au travers plus de 5000 ans d’histoire de l’art allant ainsi de l’archéologie à l’art moderne.

Les trois expositions exceptionnelles proposées par le musée de l’Ermitage, le Mobilier national et la Fondation de la Haute Horlogerie ont contribué à faire de la nef du Grand Palais le plus beau musée éphémère.

Galeries, professionnels et visiteurs saluent également la scénographie de Nathalie Crinière, un nouvel écrin reflet de la qualité retrouvée de la Biennale.


 

©DR

 

 

                      ©DR

                        Des artisans sertisseurs et joailliers, qui travaillent sous vos yeux. Ici, la maison Cartier.

 

 

                       ©DR

 

 

                       ©DR




En dépit de l’environnement délicat dans lequel s’est ouverte la Biennale, la foire enregistre de solides ventes confirmant ainsi le statut de Paris comme place majeure du marché international.

Les exposants reconnaissent ainsi la Biennale des Antiquaires 2016 comme une des principales étapes du marché de l’art. Parmi ceux que nous avons pu interroger à quelques heures de la fermeture :                    

La Galerie Jacques Barrère « Nous sommes allés vers cette Biennale avec beaucoup d’incertitudes qu’il s’agisse de l’actualité du marché ou plus généralement celle du monde. Malgré le contexte difficile, ce fut une belle édition au cours de laquelle nous aurons réalisé de belles ventes, et notamment deux de nos sculptures les plus importantes à des collectionneurs fidèles. Venir à la Biennale fut la bonne décision et aura eu un impact très positif pour notre galerie. » 

La Galerie Charbonnier « Notre meilleure Biennale et ce, malgré un contexte difficile qui n’a pas empêché un grand nombre de clients de se déplacer. Les collectionneurs privés et les musées avec qui nous avons été en contact ont tous salué le renouveau, la scénographie, la qualité des exposants de cette édition 2016.  » 

La Galerie Delalande « Une belle Biennale avec notamment de belles ventes en cours de finalisation avec des musées français et européens. La scénographie de notre stand (cf intérieur de la cabine d’un capitaine de bâtiment de la marine de la fin du XVIIIème) a fait l’unanimité et comme nous avons « joué le jeu » des grandes foires en présentant des œuvres jamais montrées auparavant, les collectionneurs étaient au rendez-vous. Nous sommes déjà en train de travailler et de finaliser la sélection des objets pour la prochaine édition, rendez-vous en 2017 ! » 

La  Galerie Downtown – François Laffanour «  De très belles ventes pour cette édition 2016 qui nous aura permis de rencontrer de nouveaux collectionneurs français et étrangers, notamment asiatiques. Le nouveau format donné au temps VIP et au vernissage avec moins de monde que les éditions précédentes est propice à développer de nouveaux contacts. Moins de monde, une ambiance plus feutrée, un échange de grande qualité avec des connaisseurs, autant d’éléments qui sont favorables aux ventes. Au-delà de notre satisfaction personnelle, nous n’avons entendu que des compliments sur la Biennale, sa scénographie et sa qualité. »

La Galerie Ferrandin «  Une excellente Biennale avec de très belles ventes, notamment à de nouveaux collectionneurs français, suisses et belges. A noter une statue Kota Obamba du Gagon du XIXème siècle à plus de 100.000€ ou encore une statue Nkisi N’Kondi, peuple Kongo toujours du XIXème siècle aux alentours de 500.000€. Au total une douzaine de pièces ont été vendues, une très belle édition donc. »

La Galerie Kevorkian «  De très belles ventes, avec un public de connaisseurs réunissant nos collectionneurs réguliers mais également de nouveaux, principalement venus d’Europe. Parmi les ventes remarquables, notamment Le porteur d’offrande à l’animal – statue en albâtre IIème-Ier siècle avant JC à près de 200.000€. »

La Galerie Landau (Montréal) après six ans d’absence, un retour enthousiaste et de très belles ventes «  Excellente édition pour cette Biennale 2016. Nous avons eu des retours fantastiques de la part de nos collectionneurs. Nous saluons la qualité des exposants présents à qui nous donnons rendez-vous en 2017. »

La Galerie Mayoral (Barcelone) qui avait recréé à le Pavillon de la République d’Espagne lors de l’exposition universelle de Paris en 1937 « La Biennale est peut-être la plus belle foire du monde et l’écrin du Grand Palais reste le plus incroyable que l’on puisse offrir à une foire. Cette participation à la Biennale fut l’occasion de rencontrer de nouveaux collectionneurs, principalement européens et nous avons fait de très belles ventes, notamment pour Calder avec la vente de sculptures (dont une à plus de 350.000 €) et de dessins. Ce qui marquera cette année 2016 c’est l’immense qualité à la fois de la scénographie et des objets présentés, nous sommes très heureux de notre participation. Rendez-vous en 2017 ! »

La Galerie Steinitz « Une grande satisfaction, de belles ventes et de nouveaux contacts avec des collectionneurs européens, chinois et du Moyen-Orient ».

La Galerie Templon qui fêtait ses 50 ans « La Biennale des Antiquaires donne une très belle image de Paris, de la scène parisienne, de son marché et de sa dynamique. Pour nous le bilan est très positif avec notamment de très importantes ventes en cours de finalisations et de belles ventes, notamment avec César. Nous avons vu absolument tous les collectionneurs français, preuve que la Biennale est réellement un rendez-vous incontournable. Après les Français, ce sont les Belges les plus présents mais il est vrai qu’avec un stand sur la scène parisienne en 1966 nous avions une cible pré-déterminée ! La nocturne fut un grand succès tout comme ce dimanche de clôture où nous recevons encore des collectionneurs qui n’ont pas eu le temps de venir plus tôt. Cette édition 2016 est vraiment une réussite, un mot qui revient particulièrement pour la qualifier « bluffante » ! »

La Galerie Trebosc Van Lelyveld « Une Biennale complètement renouvelée, collectionneurs et conservateurs confirment que c’est une réussite. La scénographie met en scène l’excellence parisienne et les exposants ont tous joué le jeu avec de belles propositions, prouvant ainsi que la Biennale a retrouvé son lustre et sa place. La Biennale peut regarder l’avenir avec sérénité. »


 

Quelques images de cette Biennale 2016 et de ses trésors ...

                       ©DR

                       ©DR

                       ©DR

                       ©DR

                        ©DR


 

Tags:

Please reload