Démons et Merveilles : le Monde fantastique du cinéma muet.

25/10/2016

Du 20 octobre au 22 novembre 2016, la fondation Jérôme Seydoux-Pathé présente une rétrospective des 25 premières années du cinéma fantastique. Un cycle inédit qui emmène le spectateur de l’autre côté de l’écran, à la découverte des monstres.

 

                           ©Le monde perdu

 

 

A l’approche d’Halloween, la fondation propose de revenir aux sources du cinéma de « l’extraordinaire » en célébrant les créatures hors normes : dinosaures, vampires, spectres, monstres marins, fantômes, diables et autres créatures inquiétantes sont à cette occasion les stars du grand écran. 

 

Dès ses débuts, le fantastique cinématographe explore les ressorts de l’imagerie spectaculaire en mêlant féérie, science-fiction et peur. La fondation Jérôme Seydoux-Pathé met à l’honneur les origines foraines du cinéma : un parcours depuis les originales innovations de Georges Mélies jusqu’à Walt Disney. Le cycle propose une sélection de films muets projetés sous la forme de ciné-concerts animés au piano par les élèves de la classe d’improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

La rétrospective est notamment l’occasion de découvrir la version restaurée de classiques du cinéma fantastique comme The lost world (1925) de Willis O’Brien mettant en scène les tout premiers dinosaures en grandeur  nature, annonçant déjà le film King Kong (1933) qui quelques années plus tard deviendra un incontournable du cinéma.

A ce titre, une master class animé par Serge Bromberg autour de la restauration et suivi de la projection de The lost world aura lieu le 28 octobre à 16h. Une rencontre qui permettra de se plonger dans l’histoire passionnante de la restauration du film, grande et longue aventure qui s’achève finalement cette année par la réédition du film.  

 

Par ailleurs, un deuxième cycle rendant hommage au cinéma d’horreur se déroulera du 10 au 22 novembre. Il présentera les productions emblématiques du studio Universal Monsters : Dracula, Frankenstein, L’Homme invisible et l’Etrange créature du lac noir, La Momie, autant de films qui vous feront cette fois frémir d’horreur. Les films – parlants- seront également présentés dans leur version restaurée.

 

 Amateurs de sensations fortes, ne ratez pas l’occasion de rencontrer les démons du grands écran !

 

©Le monde perdu

 

Retrouvez le programme des cycles sur le site de la Fondation Jérome Seydoux-Pathé : http://www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com/

 

 

Tags:

Please reload

© LE PRISME magazine 2015-2020