© LE PRISME magazine 2015-2019

MACAO accueille son 1er FESTIVAL INTERNATIONAL du FILM Du 8 au 13 décembre 2016 au Centre Culturel de Macao

28/10/2016

Organisé par Macao Government Tourism Office et l’Association Macau Films & Television Productions and Culture (MFTPA), en partenariat avec le Bureau des Affaires Culturelles et le Bureau des Affaires Municipales, avec le soutien de la Fondation Macao, le 1er Festival International du Film de Macao (International Film Festival & Awards Macao-IFFAM) se tiendra du 8 au 13 Décembre 2016 au Centre Culturel de Macao.

 

 

Sous la direction de Marco Mueller, ex-directeur de la Mostra de Venise, la 1ère édition du festival international du film à Macao vise à favoriser les rencontres entre cinéma asiatique et occidental. Une délégation de Macao était présente en amont au Marché du Film du Festival de Cannes cette année. Le réalisateur, producteur et scénariste indien Shekhar Kapur a été nommé Président du Jury. Il a plusieurs fois été membre du jury lors de festivals prestigieux, notamment à l’occasion du 63ème Festival de Cannes.
 
Le Festival comportera plusieurs sections :

  • La compétition avec une douzaine de films en lice jugés par 5 professionnels du cinéma

  • Gala/Hors compétition : une sélection de 6 des œuvres les plus importantes du dernier semestre

  • Hidden Dragons : 6 films représentant les dernières tendances dans le cinéma de genre asiatique contemporain

  • Best of Fest Panorama - 5 ou 6 longs-métrages primés aux grands festivals internationaux

 
En complément, dans la sélection Crossfire du programme officiel, 12 réalisateurs Chinois, Japonais et Coréens ont choisi 12 films non-asiatiques parmi leurs favoris. Crossfire est une section hors compétition introduisant le public du festival à des titres de genre influents de l'Europe et de l'Asie du Sud. Parmi les 12 films sélectionnés figurent Un Flic (Jean-Pierre Melville, 1972), Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964), Fantômas se déchaîne (André Hunebelle, 1965), Les Diaboliques (Henri-Georges Cluzot, 1955), Du Rififi chez les Hommes (Jules Dassin, 1955) et Les Yeux Sans Visage (Georges Franju, 1960).
 
« En général, le public est-asiatique dont les Chinois, n’a pas souvent l’occasion de voir des films non-chinois, non-Est asiatiques et non-américains. Nous nous réjouissons de la présence de ces réalisateurs acclamés présentant un choix de leurs films de référence qui permet de faire connaître un cinéma populaire d’Europe et d’Asie du Sud à ce public" a commenté Marco Mueller, Directeur du Festival International du Film de Macao.
 
À propos du Centre Culturel de Macao
Fondé en 1999, le Centre culturel de Macao est un espace moderne qui se détache du paysage urbain. Sa programmation inclut des expositions, spectacles et conférences. Avec une superficie totale de 45.000 m², le Centre comprend un bâtiment de 5 étages, dont un complexe avec deux auditoriums, un musée d'art et une boutique de souvenirs. Le Grand Auditorium a une capacité de 1.076 spectateurs, tandis que le second auditorium est réservé aux représentations de petite taille et aux projections de films avec 389 sièges. Outre les auditoriums, on y trouve une salle de conférence pouvant accueillir 200 personnes, une salle polyvalente de répétition pour orchestre, musique et danse, et un salon VIP. Le musée d'art dispose de cinq salles d'exposition d'une superficie approximative de 4000 m², plus une salle de conférence et une bibliothèque multimédia. Ce bâtiment est le plus grand espace dédié aux arts visuels à Macao.

 


À propos de Marco Mueller, directeur du 1er Festival International du Film de Macao
Marco Mueller a débuté sa carrière en tant que programmeur de festival en 1978 et a été consultant pour le cinéma asiatique au Festival du Film de Venise de 1981 à 1995. Son premier emploi en tant que directeur du festival était "Ombre elettriche" (Ombres Electriques) à Turin 1981. À l'époque, il s’agissait de la plus grande rétrospective du cinéma chinois organisée en occident. Par la suite, il a été directeur des festivals de Pesaro (1982-1989), Rotterdam (1989-1991) et Locarno (1992-2000). De 2004 à 2011, il était le directeur de la Mostra de Venise (le plus long terme jamais accompli dans l'histoire du festival) avant de servir le même rôle au Festival de Rome de 2012 à 2014. En 2015, il a œuvré en tant que conseiller général au Festival International du Film de Pékin et en tant que directeur de la programmation du Silk Road International Film Festival à Fuzhou. Il a reçu le Prix d'Honneur du gouvernement chinois et a reçu d'autres prix prestigieux dans neuf pays différents. En complément de ses contributions journalistiques à des magazines et journaux européens, Mueller a écrit et édité plus d'une douzaine de livres sur le cinéma chinois, asiatique, russe et soviétique.
 
À propos de Shekhar Kapur, président du jury
Shekhar Kapur est un réalisateur, producteur et scénariste indien. Son premier film culte Bollywood Masoom (1983) a remporté le Filmfare Critics Award du meilleur film de l'année, tandis que Mr India (1987) a été déclaré l'un des «100 plus grands films indiens de tous les temps» à l’occasion du centenaire du cinéma indien. Il a également réalisé plusieurs documentaires et courts métrages. Shekhar Kapur a obtenu une reconnaissance à l’échelle mondiale avec le biopic La Reine des Bandits (1994), adapté de la vie tragique de Phoolan Devi et qui a fait partie de la sélection Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 1995.

 


Macao mêle plusieurs cultures au sein d’un même pays. Son centre historique témoigne de l’union d’influences esthétiques, culturelles, architecturales de l’Orient et de l’Occident. La singularité de Macao se caractérise également par la diversité des langues parlées (cantonais, portugais, mandarin et anglais). La péninsule, dont le centre historique est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, affirme sa position de destination incontournable en Asie du Sud-Est.

 

 

 

Please reload