© LE PRISME magazine 2015-2019

Prix littéraires, les femmes à l'honneur : le Goncourt pour Leïla Slimani, le Renaudot pour Yasmina Reza

04/11/2016

Le prix Goncourt a été décerné jeudi 3 novembre à la romancière franco-marocaine Leïla Slimani, pour son livre " Chanson Douce ", chez Gallimard. La dramaturge Yasmina Reza a quant à elle, reçu le prix Renaudot  pour "Babylone " édité par Flammarion.

 

                      Leila Slimane © JOEL SAGET/AFP

 

 

 

 

"Chanson douce ", le deuxième livre de Leïla Slimani, a reçu le prix Goncourt dès le 1er tour, avec six voix sur dix. Roman terrifiant qui se lit comme un thriller, " Chanson douce " débute tel un couperet : " Le bébé est mort ".

Le bébé a été assassiné par Louise, une nourrice dévouée et apparemment parfaite . Le bébé est mort et sa sœur, grièvement blessée après s’être battue, ne va pas tarder à s'éteindre. Dans ce roman, Leïla Slimani va remonter le cours du temps et tirer un à un les fils de la tragédie. Ce grand succès en librairie avant la remise du prix risque d'assoir encore un peu plus sa position.

 

 

 

                                                        © Yasmina Reza

 

 

" Babylone " signé Yasmina Reza, a été distingué du prix Renaudot, et converge également dans le style du roman noir.

L'histoire est celle d'Elisabeth, une Parisienne de soixante ans, qui décide d'organiser une fête de printemps à laquelle elle invite sa famille, ses amis, des collègues de travail et un couple de voisins, Jean-Lino et Lydie. Alor que tout se passe bien, la soirée va être marquée par un drame qui advient pendant la nuit. Rien ne sera plus comme avant pour Elisabeth et Pierre son mari, Jean-Lino et Lydie. " Pour moi, "Babylone", c’est le monde des disparus, des émotions qu’on aurait pu vivre, de toute cette humanité derrière nous , décrivait la romancière et dramaturge.

 

 

 

 

Tags:

Please reload