© LE PRISME magazine 2015-2019

Frou Frou, le nouveau néo-bistrot parisien : un lancement réussi

16/12/2016

                                                  © DR

 

 

Le néo-bistrot parisien Frou Frou récemment ouvert est avant tout une histoire de fraterie, Camille et Nicolas Chéry. L'accueil chaleureux de Nicolas dans ce bel établissement situé en face de l'île de cité, au 45 quai des Grands Augustins, est relayé par la cuisine novatrice de Camille, chef d'orchestre culinaire qui excelle...

 

 

Décembre 2016, à respectivement 25 et 28 ans, le frère et la sœur, Camille et Nicolas Chéry donnent vie au rêve de leur enfance : ouvrir leur propre restaurant. Depuis moins d'un mois, le restaurant Fou Frou propose des plats entièrement faits Maison par la cheffe. Fermé le lundi, ce restaurant à l'allure moderne et chaleureuse est ouvert midi et soir, afin d'accueillir une clientèle déjà variée, des jeunes gens de moins de trente ans, des couples, des hommes d'affaires en costumes cravates...

 

Dans l'air du temps, la cuisine et la salle sont liées non seulement par les plats savoureux, mais également par la cheffe Camille qui n'hésite pas à venir rencontrer les clients. Passionnée, enthousiaste, son parcours leur a inspiré l'enseigne de l'établissement, Frou Frou ; " être une femme dans un monde plutôt masculin, il a fallut se battre " nous confie la cheffe. Le nom du restaurant se réfère aussi à leur mère, qui aime particulièrement le Paris de la Belle Epoque, avec le French Cancan, ainsi que le côté léger et festif qu’il véhicule. La tribu familiale n'étant jamais loin, la décoration a pu profiter des chaises de leur père menuisier et la table d’hôtes de leur grand-père autour de laquelle ils se retrouvaient pour les anniversaires de leur enfance. Camille et Nicolas le disent ensemble; " tout petits déjà, nous avions l’idée de monter un restaurant ". Élevés par des parents artisans commerçants qui leur inculquent l’amour du travail et surtout du travail bien fait, ils savent ce que se donner de la peine veut dire.

 

Le concept de l'établissement pouvant accueillir 45 couverts est simple; "composez votre repas à partager". Chaque plat posé sur la table est accompagné d’assiettes correspondant au nombre de convives et chacun se sert selon ses goûts et ses préférences. C'est pourquoi la salle est majoritairement composée de grandes tablées : le partage est maître. Le service décontracté n'enlève rien à l'exigence culinaire, et les plats dits "classiques" s'offrent de nouvelles saveurs, de nouvelles associations parfois très étonnantes, pour le plus grand plaisir des clients.

 

La chef Camille Chéry propose à la carte de Frou Frou une cuisine sans chichi : le produit, rien que le produit. Les viandes viennent de chez Huguenin, les poissons arrivent directement de Noirmoutier de chez Noimoutrain et les légumes de chez Annie Bertin à Blois. Les cuissons excessivement bien maîtrisées et les assaisonnements justes finissent de sublimer les beaux produits. " D’un beau produit bien respecté, on obtient forcément un bon plat ! " souligne-t-elle. La carte se balade entre terre et mer : magret de canard, boeuf maturé, poisson du jour, gravlax de saumon... avant de finir sur une touche sucrée autour d’une tarte citron gingembre meringuée et autres mignardises !

 

Les végétariens ne sont pas en reste, avec une carte qui les ravira également : salade de lentilles, millefeuille de poireaux, gâteau de riz snacké, carotte orange, chou-fleur fumé, légume du jour tempura ...

 

On retiendra notamment le gâteau de riz snacké, création et élément de l'identité de la maison, une sorte de risotto croquant aux champignons très savoureux.

 

Côté vins, la carte est variée, dont un tiers est bio. Nicolas qui l'élabore a choisi des vins de grands domaines, de petits producteurs. Des vins français sont mis en avant avec un beaujolais village de chez Gabriel Jambon, un Château Tour Le Pin en Bordeaux, ou encore en blanc, un Bourgogne aligoté de chez Sylvain Dussort. En vins bio  un Pernand Vergeless de chez Lise&Luc Pavelot est un bon exemple.

 

La carte des champagnes se révèle également importante. Nicolas propose des incontournables comme Billecart-Salmon, Bollinger mais aussi des champagnes plus pointus et recherchés du producteur Jacques Selosse, ou des champagnes de vignerons avec le domaine Larmendier Bernier...

 

 

 

La dégustation :

 

 

                                        © DR

 

Entrée : Le gravlax de saumon Betterave.

 

Une association sucré-salé réussie, qui se déguste comme une gourmandise.

 

 

                                             © DR

 

En accompagnement : Gâteau de riz snacké.

 

Un risotto revisité, fondant à l'intérieur et croquant à l'extérieur, aux champignons. Un vrai délice, et le coup de cœur de cette dégustation.

 

 

                                           © DR

 

Plat et accompagnements : Pétales de cabillaud, pommes de terre grenailles rôties, et chou-fleur fumé.

 

Le poisson s'est révélé très délicat en bouche, les pommes de terre fondantes et le chou, avec son goût fumé, donne à vivre un nouvelle manière de l'appréhender, et de convertir ceux qui habituellement n'apprécie que moyennement ce légume.

 

 

                                     ©DR

 

                         ©DR

 

Plats et accompagnement: Côtelettes d'agneau, bœuf maturé et purée Maison.

 

L'agneau dévoile à la dégustation une tendresse remarquable. Le bœuf mariné, avec son citron vert et ses grains de sel de mer se révéla particulièrement savoureux, surprenant avec l'association de l'agrume dans un premier temps, mais qui dans un second temps fait ressortir le goût de la viande. La purée maison, une valeur sûre, ne déçoit pas, avec son beurre fondu qui lui donne toute son onctuosité.

 

 

                                                  ©DR

 

 

                              ©DR

 

 

                                       ©DR

 

Desserts : Café gourmand, avec ses mignardises et tarte au citron meringuée.

 

Le macaron aux framboises respecte sa promesse, avec une explosion en bouche. La tarte au citron meringuée a été réalisée en version légère et aérienne, avec une note citronnée équilibrée.

 

 

                    ©DR

 

Côté déco, l’artiste John Seventine a été invité à laisser libre cours à son imagination, et a dessiné à la craie une fresque aux couleurs vives d’esprit street-art. Une partie du décor change donc régulièrement, dès que le dessin s'effacera.

 

 

 

Leurs parcours :
Après avoir étudié la cuisine au lycée hôtelier Guillaume Tirel, Camille Chéry réalise ses premiers pas au pavillon Ledoyen chez Christian Le Squer puis poursuit sa formation chez Ducasse. A Monaco, elle passe par toutes les cuisines du prestigieux Hôtel de Paris pendant 4 ans. De La Salle Empire en passant par le restaurant Le Grill jusqu’au Louis XV aux côtés du chef Dominique Lory, elle fait preuve de rigueur, d’adaptabilité sans se laisser impressionner par ce monde d’hommes. C’est ensuite dans les cuisines parisiennes du chef Romain Meder, au Plaza Athénée, qu’elle parfait son expérience .

Pendant ce temps à Paris, son frère Nicolas fait ses armes dans l’immobilier et ouvre sa propre agence.

                                         ©DR

 

La cheffe cuisinière Camille Chéry en plein travail dans sa cuisine du restaurant Frou Frou.

 

 

 

Plus d'informations :

 

Restaurant Frou Frou

http://www.froufroubistrot.com/

45 quai des grands augustins
75006 Paris

01 42 39 02 59

 

Lundi Fermé

Mardi - Vendredi

11h00 - 02h00

Samedi

11h00 - 22h00

Dimanche

11h00 - 02h00

 

 

 

 

 

Tags:

Please reload