© LE PRISME magazine 2015-2019

La Brasserie de L'Isle Saint-Louis à Paris : le temps s'est arrêté en Alsace.

03/01/2017

 

Depuis 1880, il y a toujours eu un bistrot dans cet immeuble, sur l’île Saint-Louis. Rebaptisé en 1953 de son nom actuel par Paul et Marthe Guépratte qui ont su l’élever au rang d’institution parisienne, l'établissement familial a vu se succéder à sa barre trois générations depuis les années 50, et demeure dirigé par la même famille. Ouvert du jeudi au mardi de 12h à 22h30, la Brasserie de L'Isle Saint-Louis propose une cuisine traditionnelle faite maison, avec une prédominance pour la viande. On peut également déguster une glace de la maison Berthillon.

 

                       ©DR

 

                                             ©DR

 

 

L'invitation à venir déguster des spécialités nationales au rythme des saisons

 

Les amateurs apprécieront, qu'on y demande toujours si vous désirez la sole meunière entière et si vous préférez préparer votre tartare. Les Rabelaisiens pourront compter sur une carte vieille France fidèle à sa choucroute Alsacienne maison, à l'instar d'autres plats authentiques, comme le foie de veau, la copieuse marmite de tripes au Riesling ou la tarte à l'oignon.

 

Vous y trouverez l'une des dernières choucroute au choux cuit et fermenté à la mode Alsacienne réalisée dans les cuisines de la Brasserie. Vous pourrez entre autre aussi compter sur un cassoulet copieux qui depuis des décennies réunit les supporters d'outre manche venus chercher un répit à se repaître de nos traditions de table.

 

On y célèbre une gastronomie authentique sublimée par un décor d’antan au plafond noirci par la fumée de cigares et cigarettes d'un autre temps.

 

En semaine, vous pourrez compter sur une blanquette de veau, un coquelet des Landes rôti façon Grand-Mère, un parmentier de joue de bœuf, ou entre autres sur un petit salé aux lentilles du Puy, etc...

 

Côté week-end, la Poule au Pot est une institution dominicale mais vous aurez aussi à plaisir de venir déguster des rognons de veau à la crème et aux morilles accompagnés d'un gratin de macaronis, d'un cochon de lait rôti et farci à l'Alsacienne ou davantage du filet de bœuf en croûte, etc.

 

 

Cette fois, nous avons dégusté une Entrecôte beurre maître d’hôtel et un Jarret de porc grillé à la marmelade de pommes. Pour l'entrecôte, nous noterons la délicatesse de la viande, à la cuisson parfaite. Le Jarret quant à lui, a su surprendre par son association sucré-salé réussie, et sa cuisson juste comme il faut, qui nous a ravit également.

 

La Mousse au chocolat maison, succulente, respecte la recette traditionnelle, pour notre plus grand plaisir.

 

Une adresse où vous retrouverez des plats traditionnels de brasserie, dits repas "canaille", et dont le décor, qui peut paraître suranné, n'en fait pas moins une adresse incontournable depuis des années.

 

Une promesse de belles agapes amicales !

 

 

                                                ©DR

 

 

                                                 Entrecôte beurre maître d’hôtel ©DR

 

                                                 Jarret de porc grillé à la marmelade de pommes.©DR

 

 

                                               Mousse au chocolat maison©DR

 

 

 

 

                                                            ©DR

 

                                         ©DR

 

 

La Brasserie : une institution bien française

 

Si il est bien une institution citoyenne que les riverains aiment à prendre, c'est la Brasserie. Disponible à chaque coin de rue de la ville, à Paris le café du bougnat s'est tissé une place bien particulière.

On s'installe en terrasse pour lire le journal, fumer des cigarettes, parler et râler, râler mieux que tous. Arts, mode, sport ou politique, on s'y connaît, mais nous c'est surtout l'amour. Le parisien sait tout et aime à dire qu'il n'aime rien; paradoxe arbitraire d'une peuplade qui croque la vie à la gloire de la table.

 

Dans les brasseries, il y a de ces endroits qui ont connus les crues, les guerres, mai 68, et tous ces moments qui bâtissent notre histoire. Il y a de ces endroits qui ont résisté inamovibles comme témoins du passé. La Brasserie de l'Isle Saint-Louis est de ces endroits qui nous survivent, comme aime à le rappeler le maître des lieux.

 

Dans un immeuble quart de taille haussmannien construit en 1880, époque des premiers smoking.

L’Île était alors constituée d'hôtels particuliers. Les quais étaient bourgeois et les ruelles sans joie.

Pour s'y balader il valait mieux savoir manier la canne ou vous n'en ressortiez pas.

 

 

                                            ©DR

 

 

 

Plus d'informations

 

Brasserie de L'Isle Saint Louis

55 Quai de Bourbon, 75004 Paris

 

http://www.labrasserie-isl.fr/

 

 

 

 

 

Tags:

Please reload