© LE PRISME magazine 2015-2019

Maïlis Richard-Royer, sa vocation de "Nez" chez Sanoflore

23/01/2017

Maïlis Richard est parfumeur pour le Laboratoire Sanoflore depuis 2008. Il est assez rare qu’une marque de cosmétiques, qui plus est Bio, ait un parfumeur exclusif. C’est le choix qu’a fait Sanoflore afin de créer des parfums raffinés et 100 % naturels.

 

©Sanoflore

 

 

Un parfumeur attitré garantit une identité olfactive propre, un style, ce qui permet de développer une signature spécifique pour la marque. Pour chaque soin Sanoflore, j’élabore une véritable composition (différente pour chaque produit) qui dépasse de loin le simple mélange d’huiles essentielles.

 

 

La contrainte stimule la créativité...

 

Les huiles essentielles présentent des volatilités qui les placent en général en notes de tête ou de cœur des fragrances. Seuls les bois et certaines facettes d’autres huiles essentielles permettent d’assurer plus de tenue en fond. Ceci étant, il existe d’autres matières premières que les huiles essentielles utilisables en formulation Bio, qui apportent des notes de fond. C’est le cas par exemple d’extraits de vanille à l’éthanol végétal, de certaines molécules naturelles comme la coumarine... D’où tout l’intérêt de développer une palette naturelle allant au-delà des huiles essentielles. Ceci afin de mieux les combiner et de développer de véritables compositions.

 

Le travail du parfumeur expert en senteurs naturelles ne s’oppose pas fondamentalement à celui du parfumeur conventionnel. C’est juste une approche différente du métier et de l’exercice puisqu’en naturel on travaille avec une palette d’environ 300 matières premières contre 10 fois plus (au moins) en conventionnel. Forcément, cela amène à avoir un regard et une manière de composer tout à fait distincte de la formulation conventionnelle. La contrainte stimule la créativité et force à explorer d’autres facettes des ingrédients. Cela oblige à développer des architectures de parfums différentes.

 

La grande chance que l’on a en naturel c’est d’utiliser la fraction la plus noble de la palette du parfumeur.

Les matières premières directement issues de la nature sont riches et précieuses, elles peuvent contenir une centaine de molécules ! Cela rend l’exercice assez périlleux et complexe, mais passionnant au quotidien pour doser et mélanger avec justesse toutes ces matières premières.

 

Les ingrédients de la palette olfactive sont issus de différentes sources : traditionnelles, comme la distillation qui nous permet d’obtenir des huiles essentielles à partir de différentes parties de la plante (racines,graines, écorce, fleurs, rameaux, feuilles...)... et plus modernes, comme l’extraction au dioxyde de carbone supercritique ou les biotechnologies, source de senteurs innovantes.

Ces nouveaux procédés sont des sources de création et d’inspiration infinies qui permettent au parfumeur naturel d’enrichir sa palette, de la moderniser et d’apporter des notes plus pures et subtiles, qui donnent une structure beaucoup plus légère au parfum.

 

 

©DR

 

 

Les senteurs de la nature ont une vibration plus intense que les autres

 

Ces matières premières 100 % naturelles sont celles qui me touchent le plus. Elles sont plus vivantes et vibrantes que les senteurs de synthèse, et confèrent à Sanoflore sa signature olfactive unique.

 

Mon challenge au quotidien est de créer un parfum différent pour chaque soin. Pour cela je vais m’inspirer de tous les différents éléments du produit : son histoire, son ingrédient star, ses actions, sa texture, son packaging, sa couleur, etc... Le défi est de créer une odeur qui fasse écho à tous ces éléments. Je dois aussi lutter contre une certaine standardisation des parfums que l’on observe actuellement. Beaucoup de matières premières conventionnelles deviennent fades et inertes, à force d’être purifiées, décolorées, désodorisées. L’impact olfactif de la matière première naturelle est tout autre : cette matière vit, évolue, elle a une personnalité, une âme.

 

Pour chaque création, je recherche une signature olfactive qui parle de la nature, qui touche les femmes, qui leur ressemble, et qui exprime la vie et le plaisir.

 

Le métier de parfumeur est un métier de passion. Ce que je trouve le plus intéressant au quotidien, c’est justement de relever le défi de composer avec des ingrédients 100% naturels uniquement. Cela entraîne certes beaucoup de complexité dans l’exercice de la parfumerie mais pour moi, la vérité du parfum ne peut se révéler qu’à travers des odeurs naturelles.

Ce qui est incroyable au sein du Laboratoire Sanoflore c’est cette proximité entre la nature et nous : la source d’inspiration est à 5 mètres ! Le jardin botanique est tout près, il suffit de traverser la terrasse pour aller respirer les plantes qui sont en éclosion, les fleurs qui embaument et c’est juste magique de travailler dans ces conditions.

 

 

 

©Sanoflore

 

 

 

Ma rencontre avec Sanoflore

 

Quand j’ai entendu parler de ce poste pour la première fois par une amie, elle m’a dit : " Maïlis, là vraiment il y a un poste pour toi, c’est parfumeur Bio pour Sanoflore dans le Vercors. " et j’ai éclaté de rire !

Ce poste coulait de source pour moi. J’ai regardé l’offre sur internet, j’ai postulé et ça s’est fait très vite.

Cela fait 8 ans que je travaille chaque jour avec bonheur au sein d’une équipe riche et dynamique, dans une nature aussi préservée que celle du Vercors. 8 ans que je partage ma passion au quotidien avec des personnes tout aussi passionnées.

 

 

 

Plus d'informations : http://www.sanoflore.fr/

Please reload