EcoNuit, des hôtels engagés sur l’environnement

Un bâtiment compact, des matériaux très haute performance énergétique, des équipements peu gourmands en ressources, l’optimisation des coûts de construction et de fonctionnement, des prestations de qualité : les hôtels EcoNuit ont créé la première offre hôtelière éco-responsable. Un tournant dans la manière d’imaginer, de bâtir et d’exploiter un établissement hôtelier au XXIe siècle.



© EcoNuit




Une atmosphère chaleureuse, l’EcoNuit de Saint-Nazaire


83 chambres doubles dont certaines sont communicantes et familiales, et un design contemporain comme élément déterminant du confort et du bien-être des clients : l’EcoNuit de Saint-Nazaire conserve le code couleur qui symbolise la marque EcoNuit, en le personnalisant. Selon les étages, il sera bleu profond, gris, violet guimauve ou vert. Il s’accordera au placage en noyer du mobilier (100 % français) et aux parements en peuplier PEFC du rez-de-chaussée.


Participer au renouveau de Saint-Nazaire ouest : L’EcoNuit de Saint-Nazaire est l’un des seuls 2 étoiles de Saint-Nazaire. Il prend place au cœur d’un secteur en complète réhabilitation. Situé au cœur d’un îlot requalifié, entre percées récentes et parking mutualisé, il bénéficie d’une excellente situation, en face de la cité sanitaire (idéal pour héberger les visiteurs). L’hôtel est également un point d’ancrage dans un quartier désormais pleinement raccordé au centre-ville.


© EcoNuit


Une dynamique architecturale affirmée : Joël Gimbert, l’architecte des EcoNuit, a voulu faire « dialoguer » l’hôtel avec les bâtiments environnants. Il a opté pour un toit en pente faible et pour un profil en oblique inversée, afin de ne pas fermer la perspective des immeubles existants. Il s’est également accordé une grande liberté dans le choix des matériaux, en mixant béton cellulaire et bois (douglas). Et pour que l’hôtel signifie sa présence, il a imposé des éléments de couleur sur les balcons. L’intérieur, quant à lui, joue avec les volumes et les surfaces vitrées, avec une hauteur sous plafond de 4 mètres. La décoration est signée Jean-Marie Guéno, designer.


Un hôtel et des commerces : L’organisation des espaces dans l’EcoNuit de Saint-Nazaire est classique en ce sens que leur distribution reprend les codes propres au concept EcoNuit (chambres dans les étages ; parties communes au rez-de-chaussée). Toutefois, elle se singularise par la mutation de la fonction du rez-de-chaussée, qui fera cohabiter local commercial et accueil de l’hôtel, augurant de nouveaux flux, de nouveaux échanges.


Une clientèle affaires attendue : La proximité des chantiers navals et de l’usine Airbus permet de prévoir que l’EcoNuit sera majoritairement fréquenté par une clientèle affaires. Cependant, compte tenu de la nouvelle attractivité de Saint-Nazaire sur le plan touristique, en période estivale, l’hôtel s’annonce très attractif pour de nombreux vacanciers.



Un succès pionnier, l'EcoNuit de Guérande


Le concept « économicologique » est né avec le premier hôtel EcoNuit, à Guérande, en 2011. Après six années d’exploitation, l’EcoNuit de Guérande démontre sa viabilité : pas de dégradation du bâti, impact sensible des gestes éco-responsables dans les coûts de revient (eau, énergie, déchets), nombreuses synergies avec les producteurs bio locaux. L’EcoNuit de Guérande est classé numéro 1 sur 6 hôtels guérandais par Tripadvisor, avec une note de 4 sur 5.


Un accès 7j/7 et 24h/24, un accueil en français, anglais, allemand, espagnol Situé dans la zone d’activités de Bréhadour, en bordure du parc naturel régional de Brière, à 2 minutes de la cité médiévale, à 5 minutes des marais salants et à 10 minutes des plages de La Baule et du Croisic, l’EcoNuit de Guérande est ouvert toute l’année. L’hôtel propose une petite restauration sur place et met à la disposition de ses clients un parking extérieur gratuit et clos.


© EcoNuit

L’éco-responsabilité en partage : Qu’ils séjournent pour affaire ou pour des vacances, seuls ou en famille, les clients sont sensibilisés aux gestes éco-responsables. L’hôtel les informe également de la dépense énergétique moyenne d’une nuit d’hôtel EcoNuit comparée à une nuit dans un hôtel classique.


Le bio au petit déjeuner : L’hôtel fait appel à des producteurs bio de la région, afin que la majeure partie des produits servis au petit déjeuner (en formule buffet) soient bio : pain, brioche, yaourts, fruits de saison, jus de fruit de saison, caramel à tartiner au beurre salé de Guérande. Café et chocolat sont, eux, issus du commerce équitable.


Une carte de fidélité acheter malin gratuite : La carte de fidélité acheter malin (nominative et incessible, valable un an) permet à son titulaire d’accumuler les points fidélité lui donnant droit à 1 nuit offerte pour 10 nuits consommées.






Les EcoNuit sont des hôtels de moyenne gamme qui ont misé sur l’innovation pour combiner technologie et respect de l’environnement :


• Structure en béton cellulaire à hautes performances thermiques 100 % naturel

• Isolation des canalisations transportant les fluides chauds/froids

• Panneaux photovoltaïques (eau chaude)

• Toiture végétalisée avec perchoirs à oiseaux et ruches pour favoriser la biodiversité

• Peintures minérales naturelles

• Chauffage électrique radiant

• Éclairage électrique basse consommation à Led, avec boîtiers électriques économiseurs

• Sols 100 % recyclables issus, à 20 %, de composants recyclés (fabrication française - norme ISO 14 001)

• Mobilier français PEFC, rideaux sans additif chimique, télévision à Led

• Gestion de l’eau : limiteur de débit par robinet thermostatique et wc double flux

• Produits d’entretien biodégradables, blanchisserie économe en eau

• Produits d’accueil bio (gel douche et shampooing)

• Petit déjeuner buffet à 90 % bio et local : pain, brioche, yaourts, fruits de saison, confiture maison, caramel au beurre salé



Plus d'informations :

http://www.econuit.com/sommaire/index.php

© LE PRISME magazine 2015-2020