© LE PRISME magazine 2015-2019

Diagnostic Paysage, éco-conception par Gaëlle Pinier

28/06/2017

La région de la ville de Nantes a commandité à l’agence de paysages, Map Architecture, un “Diagnostic sensible paysage” auprès des habitants d’un quartier. Gaëlle Pinier, co-fondatrice de Map paysagistes nous a expliqué cette démarche novatrice...

 

 

 

© DR  Gaëlle Pinier co-fondatrice de Map paysagistes

 

 

Quelle est l’origine du projet de diagnostic ?

 

On a répondu sur appel d’offre à une toute nouvelle démarche, une première pour la ville de Nantes, appelée “Diagnostic sensible paysager”. L’idée était de travailler avec les habitants d’un quartier pour faire un état des lieux mais également exprimer des envies de projets ou de programmations pour un meilleur cadre de vie, en particulier sur les espaces publics et l’évolution de la ville.

 

 

Quel fut l’objectif de cette première démarche expérimentale ?

 

Cette démarche était assez expérimentale pour la ville de Nantes, cependant elle a eu un franc succès. Les gens ont réussi à exprimer quasiment des intentions de projets. Mais notre mission n’allait pas jusqu’à la formalisation d’intentions, on n’était pas encore dans la constitution d’un plan guide.

En 2013 le diagnostic sensible de paysager avait été réalisé sur le quartier du bas Chantenay. Cette initiative permettait d’avoir un premier aperçu des attentes des habitants sur la reconquête des berges. Par la suite de nombreuses idées ont été reprises durant le “Grand débat sur la Loire.”

 

Dans un premier temps, au cours d’ateliers, de promenades urbaines, il s’agissait de récolter sous préconisations écrites les désirs des habitants. Notre travail  ensuite a été de trier thématiser, hiérarchiser les informations pour donner à la collectivité a la fois des éléments de diagnostic : comme la sensibilité au site, le rapport du corps dans l’espace,  les odeurs, les goûts, les couleurs, la mémoire, le patrimoine....

Mais également des attentes très concrètes sur l’aménagement  des espaces urbains.

 

 

 Un des sites de diagnostic  : le quartier du Bas Chantenay   

source Map paysagiste Nantes

 

Promenade urbaines avec les habitants pour réfléchir sur la requalification des berges     source Map Paysagiste Nantes

 

Équipe pour les diagnostics sensibles de paysage de Bas Chantenay :

De Long en Large mandataire + MAP [PAYSAGISTES]  + Emmanuelle Houssais

 

 

Qu’entendez-vous par le travail de co-conception ?

 

Les paysagistes-concepteurs ont pour rôle d’accompagner les habitants dans leur idées.

Leurs savoir-faire permettent de récolter trier, croiser avec les contraintes, anticiper les accessibilités… Ils représentent l'interface avec les gestionnaires du projet. Ce travail collaboratif permet ainsi de faciliter les échanges entre les habitants et la ville.

 

 

Les paysagistes concepteurs à l’écoute des habitants

source Map paysagiste Nantes

 

 

Avec les éléments récoltés les paysagistes font une synthèses des intentions de projets source Map paysagiste Nantes

 

 

Comment ce travail fut relayé à la collectivité ?

 

Ce travail a été reporté essentiellement de manière écrite, formulé à travers des listes. Suite à ce travail, la collectivité est revenue vers les habitants pour s’engager sur des actions sur certains projets urbains. Par exemple la prise en compte du réglementaire sur les questions de patrimoine, revisiter les règles urbaines qui gênent...

 

Ce qui a facilité  les démarches c’est la présence d’un chargé d’étude de la ville qui avait  lui-même participé à l’expérience du diagnostic. L’équipe de l’étude urbaine a pu ainsi bien relayer le travail réalisé avec les habitants.

 

“L’équipe de Bernard Reichen s’est appuyé sur les études thématiques préalables (Inventaire Patrimonial et stratégie économique) et sur le Diagnostic Sensible du Paysage, réalisé avec un atelier du Conseil de Quartier en 2013 pour réaliser son analyse. Le diagnostic stratégique établi par l’équipe de conception met en évidence les particularités du site dans la mosaïque urbaine nantaise. Il présente les qualités d’un site à la fois hétérogène et porteur d’un imaginaire aussi puissant que complexe.” source http://debat.nanteslaloireetnous

 

Projet du Bas Chantenay , évolution du diagnostic sensible à la projection citoyenne

 source https://www.nantesco.fr/baschantenay

Équipe pour les diagnostics sensibles de paysage de Bas Chantenay :

De Long en Large mandataire + MAP [PAYSAGISTES]  + Emmanuelle Houssais

 

 

Etude urbaine qui s’est inspiré du diagnostic sensible

source http://debat.nanteslaloireetnous.fr/medium/W

Suite à ces démarches de Diagnostic sensible de paysage, la ville de Nantes a créé le Plan Paysager Patrimoine et et l’a développé sur l’ensemble des quartiers Nantais.

 

 

En quoi consiste le Plan Paysager Patrimoine ?

 

Dans la continuité du diagnostic, ce plan est une stratégie urbaine de paysage “ pour concilier intensité urbaine et qualité de vie”.  Dans ce cas la démarche a pour objectif la formalisation d’un plan guide à l’échelle du quartier pour les habitants.

Aujourd’hui on peut compter 4 ou 5 Plans Paysagers Patrimoine qui ont été réalisés dans l’objectif de formaliser un plan guide à l’échelle d’un quartier avec les habitants. Notre équipe est chargée actuellement de deux plans Paysager Patrimoine et un troisième vient d’être commandité par la ville de Nantes.

 

 

Co conception  pour la réalisation d’un plan guide du quartier                                                                  

source https://www.nantesco.fr/baschantenay

 

 

Comment bien représenter l’ensemble du quartier ?

 

Volontaires ou curieux, on ne peut pas affirmer que les habitants présents, représentent tout un quartier. Il n’y a pas eu de diagnostic sociologique réalisé en amont , mais une démarche  basé plus sur l’envie que la représentativité. On pourrait effectivement se poser la question de la légitimité.

 

La ville a mis en place un forum de question sur internet sous la forme Nantes and Co,  permettant de faire appel aux vote citoyen pour choisir des idées pour l'aménagement des quartiers.

Notre équipe a fait une comparaison entre plusieurs méthodes pour comparer la justesse des idées urbaines. Petits groupes de citoyens, enquête auprès des bus de la ville pour  récolter la parole des habitants avec sociologue,  forum... On s’est rendu compte que malgré des oppositions, nous étions très proches des mêmes idées.

 

 

Communication forum entre des habitants et la paysagiste conceptrice                                                                

source https://www.nantesco.fr/baschantenay

 

 

Au cours des échanges avec les habitants, qu’est ce qui vous a marqué le plus ?

 

L'expertise des gens vis à vis de leur quartiers. On a été agréablement surpris de voir ,que le partage des biens communs (jardins partagés, espaces publics..) rassemblaient des  groupe d’habitants  à l’écoute et  motivés de faire avancer les choses.

Nous avions vraiment envie de travailler sur la question du sensible dans l’espace public avec les habitants. On a réussi à reproduire des petits collages qui correspondaient assez bien à une ambiance globale que partageaient les gens : des ambiances positives et négatives cohabitant dans l’espace.  Une vision assez juste et humaine souvent oubliée de l’urbanisme.

 

 

Ambiances positives et négatives sur le site du quartier du Bas Chantenay   

source Map paysagiste Nantes.

Équipe pour les diagnostics sensibles de paysage de Bas Chantenay :

De Long en Large mandataire + MAP [PAYSAGISTES]  + Emmanuelle Houssais

 

 

Un collage des différentes approches sensibles des habitants, diagnostic du Breil Malville

Équipe pour pour le plan paysage et patrimoine Dervallières-Zola (en 2016-17):

MAP [PAYSAGISTES] mandataire + De Long en Large  + Emmanuelle Houssais

 

 

Pour plus d’informations

 

-http://www.map-paysagistes.fr/map_paysagistes_nantes_projets.html

-https://www.nantesco.fr/home/quartiers/dervallieres-zola/participer/2015/plan-paysage-et-patrimoine.html

-http://debat.nanteslaloireetnous.fr/les-themes/loire-coeur-metropolitain-attractivite-et-qualite-urbaine

 

 

 

 

 

Tags:

Please reload