© LE PRISME magazine 2015-2019

Le domaine de Chantilly intègre le réseau des Jardins de Noé

19/07/2017

Le Parc du Domaine de Chantilly, et ses 115 hectares d’espaces verts, bois et plans d’eau, est engagé depuis plusieurs années dans une démarche de gestion écologique de son site, sous la houlette de son Jardinier en Chef, Thierry Basset. C’est donc naturellement et pour valoriser ces efforts que le Domaine intègre le réseau des Jardins de Noé, un programme de préservation de la biodiversité imaginé par l’association Noé, programme qui rassemble une communauté de plus de 4200 jardiniers amateurs et gestionnaires d’espaces verts professionnels, tous engagés pour préserver la biodiversité.

 

© Domaine de Chantilly

 

En rejoignant le réseau des Jardins de Noé, le Domaine de Chantilly devient en superficie le plus grand Jardin de Noé et prouve qu’une gestion écologique et respectueuse de la biodiversité est compatible avec les impératifs esthétique et historique du parc.

 

Des gestes pour le retour de la biodiversité

 

Absence de produits phytosanitaires, friches pour accueillir la petite faune (insectes, oiseaux, grenouilles, etc.), paillage du sol grâce au broyat de coupe d’arbres, éco-pâturage, maîtrise de la consommation d’eau, abris pour la faune sauvage, formation de l’équipe gestionnaire à des techniques respectueuses de l’environnement : les mesures mises en œuvre à Chantilly pour favoriser le retour de la biodiversité sont légion.

 

C’est la même démarche pratique qui anime les Jardins de Noé depuis leur création en 2009 : proposer au grand public d’appliquer des gestes simples qui favorisent le retour de la « biodiversité ordinaire » au jardin - pollinisateurs sauvages, lombrics, petits mammifères, oiseaux, toutes ces espèces sans lesquelles nos écosystèmes ne fonctionneraient pas. En publiant des conseils de jardinage, en relayant les actualités et en permettant les échanges entre jardiniers engagés sur sa plateforme www.jardinsdenoe.org, Noé vise la création d’une véritable Trame Verte et Bleue citoyenne.

 

Les jardins de particuliers et espaces verts de collectivités et d’entreprises représentent en effet plus de 4 fois la superficie des réserves naturelles métropolitaines : il s’agit d’un potentiel unique d’accueil et de restauration de la biodiversité. L’intégration d’un domaine aussi emblématique que celui de Chantilly – déjà labellisé « Jardin Remarquable » - au sein de la communauté des Jardins de Noé représente un pas de plus vers la reconnaissance et la mise en avant des efforts de nombreux citoyens pour une plus grande prise en compte des enjeux environnementaux dans les JEVI (Jardins, Espaces Végétalisés et Infrastructures).

 

 

Une démarche d’excellence


Le Parc du Domaine de Chantilly représente un haut lieu du savoir-faire français en matière de gestion d’espaces verts : intégration du végétal au patrimoine architectural, préservation de variétés horticoles rares et d’espèces animales insolites, accueil de plusieurs milliers de visiteurs par an, organisation des Journées des Plantes de Chantilly....
En rejoignant la communauté des Jardins de Noé, le Domaine de Chantilly marque sa volonté de viser également l’excellence en matière de protection de la biodiversité, et d’inspirer jardiniers amateurs et professionnels à mettre en œuvre les gestes de la Charte Jardins de Noé pour la préservation de la biodiversité ordinaire.

 

 

A propos du Domaine de Chantilly


À moins d’une heure de Paris, le Domaine de Chantilly s’offre à tous comme un lieu authentique de détente, de plaisir et de découverte.

 

Le Domaine de Chantilly est situé au cœur de 7 800 hectares de terres, au sein de l’une des plus grandes forêts des environs de Paris. Il fut constitué depuis le Moyen-Âge par ses illustres propriétaires : le Connétable Anne de Montmorency, la lignée des Bourbon-Condé puis Henri d’Orléans, duc d’Aumale. Le Domaine de Chantilly est aujourd’hui propriété de l’Institut de France, maison mère des cinq Académies.

 

Le Château abrite le musée Condé qui se compose d’une collection de peintures anciennes exceptionnelle parmi lesquelles des chefs-d’œuvre de Raphaël, Botticelli, Clouet, Poussin, Watteau, Ingres, Delacroix... Au cœur du château, le Cabinet des Livres conserve 13 000 ouvrages dont 1 500 manuscrits et 500 incunables. Mais le domaine possède avant tout le manuscrit le plus précieux au monde : Les Très Riches Heures du duc de Berry (XVesiècle) !
Le Parc, de 115 hectares, est unique par la diversité des jardins qui le composent : le jardin à la française dessiné par André Le Nôtre au XVIIe siècle, le Hameau qui inspira Marie-Antoinette, le jardin anglo-chinois du XVIIIe siècle et le jardin anglais du XIXe siècle. Deux fois par an, en mai et en octobre, le jardin anglais accueille les Journées des Plantes de Chantilly, un événement de référence dans le monde du jardin rassemblant environ 200 exposants à chaque édition.
Les Grandes Écuries, architecture magistrale du XVIIIe siècle, sont parmi les plus belles au monde. À l’intérieur, le musée du Cheval explique le rapport entre l’homme et le cheval tandis que les 20 chevaux et l’équipe de 7 cavalières proposent toute l’année des animations équestres ainsi que des spectacles.

 

Depuis 2005, la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly, créée par son Altesse l’Aga Khan, est mandatée par l’Institut de France pour assurer la pérennité du Domaine (Château, Parc et Grandes Ecuries), en garantissant son développement économique et environnemental durable, dans le strict respect du legs du Duc d’Aumale.
www.domainedechantilly.com

 


A propos de Noé


Noé, association d’intérêt général, a pour mission de sauvegarder et de restaurer la biodiversité, pour le bien-être de tous les êtres vivants, et en particulier de l’humanité. Pour reconnecter l’Homme à la Nature, Noé s’attache surtout à préserver la biodiversité dite de proximité, celle qui nous entoure et dont nous dépendons au quotidien par les multiples biens et services qu’elle nous procure. Noé mène ainsi plusieurs programmes de conservation dont « Jardins de Noé » qui vise à créer un réseau d’espaces verts favorables à la biodiversité en accompagnant jardiniers particuliers et professionnels vers des pratiques plus écologiques.
www.noe.org et www.jardinsdenoe.org

Tags:

Please reload