© LE PRISME magazine 2015-2019

Trois établissements Relais & Châteaux iconiques vont accueillir la résidence du restaurant Manresa *** cet automne

20/07/2017

Le fameux chef californien David Kinch, sera cet automne en France pour célébrer les 15 ans de son restaurant « Manresa »*** avec trois chefs français de la famille Relais & Châteaux.

 

© Restaurant Manresa

 

Du 28 septembre au 6 octobre, David Kinch et son équipe vont investir les cuisines de trois Relais & Châteaux de renom : Le Taillevent** à Paris, l’Oustau de Baumanière** en Provence et Le Petit Nice*** à Marseille.

 

A chaque étape, l’équipe de « Manresa » composera des repas d’exception, inspirés par les produits locaux et nourris de la convivialité californienne. Une occasion unique de goûter à la cuisine innovante, résolument respectueuse des hommes, du terroir et des saisons que David Kinch défend dans son restaurant de Los Gatos.

 

Chef de file de la cuisine californienne contemporaine, David Kinch est profondément attaché à la France où il a fait une partie de son apprentissage. « Tout jeune cuisinier, j’étais déjà attiré par la France pour sa culture et sa gastronomie, son art de vivre et l’importance des plaisirs de la table. J’ai une énorme admiration pour cet art de vivre à la française qui m’a aidé à réaliser, en tant que chef, l’importance de communiquer cet état d’esprit, cette « joie de vivre » à nos invités ».
C’est cette expérience, ces plaisirs de la table que le chef, installé depuis 2002 dans son restaurant de Los Gatos,
s’ingénie à offrir à ses clients.
Manresa fête aujourd’hui ses 15 ans et c’est, aussi, pour faire connaître à ses équipes l’art de vivre à la française et l’importance donnée au terroir, au bien manger et au bien boire, que David Kinch a décidé de célébrer cet anniversaire dans l’Hexagone.
« A l’occasion du 15ème anniversaire de Manresa, nous venons en France non seulement pour remercier mon équipe mais aussi pour rendre hommage à ce pays pour sa culture, pour la source d’inspiration qu’elle a toujours été, et qu’elle est encore ».
Pour que la fête soit belle, le chef, triplement étoilé depuis 2016, a choisi de venir cuisiner au sein de trois établissements renommés, profondément attachés au savoir-recevoir et membres, comme Manresa, de la famille Relais & Châteaux : Le Taillevent** à Paris, l’Oustau de Baumanière** en Provence et Le Petit Nice*** à Marseille.

 

- Les 28 et 29 septembre au Taillevent** : Pour David Kinch, Le Taillevent représente le meilleur de ce que la gastronomie française peut offrir en mariant aisément le classique et le contemporain. C’est donc tout naturellement que le chef, et son chef-sommelier Jim Rollston, ont choisi de débuter leur voyage en France par cette grande table parisienne.
Si le duo ne cache pas son impatience à l’idée d’explorer la mythique cave de Taillevent, l’importance des accords mets et vins n’est pas le seul point commun entre David Kinch et Alain Solivérès. Tous deux exercent ce métier avec passion, sans brouhaha ni esbrouffe médiatique. Tous deux sont fiers d’avoir transmis leurs connaissances en formant de nombreux jeunes, originaires de différents pays, qui ont à leur tour décroché des étoiles.
Tous deux défendent une même approche de la cuisine faite de simplicité, de respect et d’amour du client. Car pour les deux chefs, leurs deux maisons s’attachent, avec la même attention, au bien-être de la clientèle, illustrant le credo de Brillat-Savarin : « Se charger de votre bonheur le temps passé sous ce toît ». Ravi de ce futur échange, Alain Solivérès se réjouit d’accueillir David Kinch à une saison bénie pour les cuisiniers : « Nous serons en plein dans les cèpes, les premières Saint-Jacques et le début du gibier. La chasse, c’est un élément majeur de de la carte au Taillevent, que j’ai hâte de partager avec les équipes de Manresa ». Le gibier ne sera pas l’unique tentation à laquelle Alain Solivérès compte confronter son collègue californien : « Je ne le laisserai pas repartir sans avoir goûté aux gâteaux, aux madeleines et aux viennoiseries de la pâtisserie de Gilles Marchal ».

 

- Le 4 octobre à l’Oustau de Baumanière** : Le mythique établissement des Baux de Provence, accueillera l’équipe de David Kinch début octobre pour un repas à quatre mains. David Kinch et Jean-André Charial
se sont rencontrés récemment à l’occasion d’un congrès Relais & Châteaux. De passage en Provence peu de temps après, David Kinch en a bien-sûr profité pour venir découvrir la cuisine et le jardin potager de Jean- André Charial. Jean-André Charial se réjouit d’accueillir son confrère et sa joyeuse équipe à l’Oustau de Baumanière, haut lieu de convivialité et d’hédonisme depuis plus de 40 ans :
« J’ai hâte de lui faire découvrir les moulins à huiles, quelques vignerons de la région, mon confiseur favori à Saint Rémy-de-Provence mais aussi ces artisans verriers, porcelainiers ou vanniers locaux qui travaillent pour nous ».

 

- Le 6 octobre au Petit Nice*** : La mer, dit-t-on, unit les hommes et rapproche les cultures. C’est aussi une passion commune pour Gérald Passédat, le chef du Petit Nice, qui fête cette année les 100 ans de son établissement et pour David Kinch. Le premier n’hésite pas à y plonger, palmes aux pieds, pour mieux en extraire des trésors sous-marins, comme les algues ou les espèces méconnues de poissons de roche. L’autre se mesure aux vagues, bravant l’uniformisation agro-alimentaire, surfant, sur les techniques et les cultures culinaires d’autres horizons pour mieux mettre en valeur les pépites de sa terre.
Entre le plongeur et le surfeur, entre ces deux taiseux qui ont en commun le goût d’apprendre et, sur les lèvres, le goût du large, la rencontre promet d’être ébouriffante, rafraîchissante et profonde. A Marseille, le plat signature de David Kinch « Into the vegetable garden », pourrait bien se transformer en « Jardin marin ».


La réservation de ces repas exceptionnels s’effectue auprès des maisons.

 

 

Le parcours de David Kinch, nouveau membre Relais & Châteaux


Digne héritier du mouvement locavore et organique lancé il y a déjà 40 ans par Alice Waters, la fameuse activiste
et cheffe du restaurant Chez Panisse à Berkeley, David Kinch est sans conteste le plus ardent défenseur du terroir californien. Un terroir d’adoption pour ce cuisinier qui a grandi à la Nouvelle Orléans, une ville joyeuse et gourmande qui l’incite à embrasser la cuisine.
Voyageur dans l’âme, le jeune cuisinier va faire ses classes auprès de Paul Prudhomme, le chef cajun qui popularisa la cuisine épicée de Louisiane, puis à New York et en Europe, notamment en France. Le Japon marquera également beaucoup le chef qui choisit finalement le soleil et le terroir californien pour ouvrir, en 2002, son restaurant gastronomique Manresa, à Los Gatos, situé à 80 kilomètres au sud de San Francisco. Les forêts et les vignobles alentours, les ormeaux de la baie de Monterey et les agrumes de Gene Lester installé dans les montagnes de Santa Cruz, vont nourrir sa cuisine et son ancrage local.
Il sera aussi le premier chef en Californie à nouer un partenariat exclusif avec une ferme biodynamique proche pour y cultiver les produits frais qui lui fournissent quotidiennement de nouvelles sources d’inspiration. Ce partenariat a aussi donné naissance à l’un des plats signature de Manresa : « Into the vegetable garden » : Un assemblage délicat d’herbes et de légumes crus et cuits, plantés sur un lit de terre comestible et d’une « rosée » composée des différents jus de cuisson de ses légumes. Récompensé par de nombreux prix - dont celui du Meilleur Chef du Pacific par la James Beard Foundation -, David Kinch, triplement étoilé depuis 2016, a, selon Alan Richman le critique du magazine GQ : « fait de la baie de San Francisco la scène culinaire la plus excitante du pays ».
L’incendie qui a ravagé une partie du restaurant de David Kinch en 2014 n’a fait que renforcer la force tranquille du
chef et l’importance qu’il accorde à un accueil chaleureux et bienveillant. Un sens de l’hospitalité qu’il partage plus amplement dans la boulangerie qu’il a créée en 2015 – Manresa Bread - et au sein de son dernier projet : The Bywater, une table accessible et décontractée, inspirée des bars-restaurants de la Nouvelle-Orléans. Ceux-là même qui lui firent aimer la cuisine.

 

 

 

A propos de Relais & Châteaux
Créée en 1954, Relais & Châteaux est une association de plus de 550 hôtels et tables d’exception, tenus par des hommes et des femmes indépendants, tous animés par la passion de leur métier et très attachés à l’authenticité des relations qu’ils établissent avec leurs clients.
Présents sur les cinq continents, des vignes de la Napa Valley à la Provence en passant par les plages de l’océan Indien, Relais & Châteaux invite chacun à découvrir un art de vivre inscrit dans la culture d’un lieu, et à partager une histoire humaine unique.
Les membres de Relais & Châteaux ont le profond désir de protéger, faire vivre et valoriser la richesse et la diversité de la cuisine et des cultures hospitalières de la planète. Ils ont porté cette ambition, comme celle de la préservation des patrimoines locaux et de l’environnement, au travers d'un Manifeste, en novembre 2014 à l’Unesco.

 

 

Plus d'informations

 

Le Taillevent
Maître de Maison :
Jean-Marie Ancher
15, rue Lamennais
75008 Paris
+33 (0)1 44 95 15 01
taillevent@relaischateaux.com
www.letaillevent.com

 

L’Oustau de Baumanière
Maîtres de Maison :
Geneviève et Jean-André
Charial
Chemin départemental 27
Mas de Carita
13520 Les Baux-de-Provence
+33 (0)4 90 54 33 07
baumaniere@relaischateaux.co
m
www.baumaniere.com

 

Le Petit Nice
Maître de Maison :
Gérald Passédat
Anse de Maldorme
Corniche J.F. Kennedy
13007 Marseille
+33 (0)4 91 59 25 92
passedat@relaischateaux.com
www.passedat.fr

Tags:

Please reload