© LE PRISME magazine 2015-2019

« Jardins du monde en mouvement » , à la Cité Universitaire

29/08/2017

Et si pour la rentrée vous veniez visiter les lauréats du concours « Jardins du monde en mouvement »? Éparpillées dans des lieux emblématiques du jardin de la cité universitaire, cinq oeuvres paysagères éphémères y sont exposées jusqu’au 1er Octobre. Concours organisé avec le soutien de la Caisse des dépôts, les 5 lauréats ont été sélectionnés parmi 33 projets réceptionnés. Les oeuvres ont pour  thème “ la nature en ville “ tout en intégrant les enjeux de développement durable (matériaux biosourcés, récupération des eaux pluviales, niches écologiques, partage des ressources, comportements éco-responsables).

 

 

1° Mille et une paroles- Fondation Avicenne – L/OBLIQUE (centre de valorisation du patrimoine de la Cité internationale universitaire de Paris)

 

Contrastant avec la Fondation Avicenne architecture brut en béton, une structure originale en osier tressé, forme une grande corne d’abondance végétalisée. “Ce projet incarne l’idée d’un portail de communication entre le parvis de la Fondation à Paris et la pensée du philosophe, écrivain, médecin et scientifique médiéval persan, Avicenne. Cette corne se veut un lien entre la France et la Perse, entre les hommes et la nature. Cette alliance donne naissance à un dialogue : Mille et une paroles”. A l’intérieur de cette corne Le visiteur est invité à  prendre le temps de lire des petits messages philosophiques tout en respirant des senteurs florales.

 

© DR Mille et une paroles Johanna BONELLA, Paysagiste DPLG.Abel FLOSI, paysagiste DPLG. En 2016. Ils ont créé l’atelier de paysage Lieux 10 à Marseille.

 


 

 

2° La ligne rouge, un Jardin sans frontière- Maison du Mexique

 

Le jardin symbolise une réconciliation entre deux pays frontaliers le mexique et les Etats Unis  tout en rappelant que la culture n’a pas de frontière. “La ligne rouge, symbolisée par un mur de tiges métalliques érigées de plusieurs mètres de haut entre les maisons du Mexique et des Etats-Unis, évoque une frontière physique entre ces deux pays. Or, ces bornes administratives n’offrent que peu de poésie : elles délimitent les populations et coupent les paysages. La ligne rouge et son jardin reprennent les courbes de la frontière sans en être une. La ligne rouge devient imaginaire, invisible et mouvante, elle englobe des objets culturels et crée une zone d’échange plus qu’elle ne divise. Ce jardin devient un lieu participatif de rencontre, qui valorise la paix et l’amitié, qui cherche à unir les résidents de la Cité, qu’ils soient d’un côté ou de l’autre de la ligne rouge…”.

 

© DR La ligne rouge, un Jardin sans frontière Pépins Production et Les jardiniers à vélo©Paysagistes Les Jardiniers à Vélo et association Pépins production

 

 


 

3° Archéologie du végétal - Fondation Hellénique

 

Inspirée de l’histoire et de l’archéologie,  la troisième oeuvre est constituée de “carottages “ de différentes couches de terre servant de socles naturels  à des végétations.Construites grâce à la technique du pisée, l’oeuvre présente d'élégantes nuances de couleurs du au différentes strates. “L’installation s’approprie des fragments d’histoire, comme extraits d’un chantier de fouilles, pour les faire communiquer avec le présent en activant la lacune ou le vide qu’ils contiennent. Ce dispositif fragmenté dévoile les étapes consécutives de la création des sols, révélant les éléments indispensables au développement de la vie, à l’image d’une frise chronologique. Le projet évoque horizontalement les différents phénomènes de succession écologique, depuis l’apparition d’essences pionnières jusqu’à l’emprise des espèces dominantes, et retrace verticalement la superposition des strates émergentes“.

 

©DR  Archéologie du végétal  Lucie BULOT, Architecte HMONP, architecte d’intérieur. Emeline BROSSARD, paysagiste DPLG, urbaniste.

 

 

 

4° Cortège sifflant-  Maison de la Tunisie

 

Cortège sifflant est un jardin hors sol de 20 m², et composé d’un sol et de végétaux qui évoquent les milieux steppiques du Maghreb (ajoncs, Tamaris…). Inspirés du mode de communication des nomades : “Les nomades utilisent la parole « sifflée » et « cliquée » pour communiquer de façon économe au sein de ces grands paysages exigeants. Ces sons portent plus loin que la parole et les cris car ils résultent d’un concentré d’énergie”;  des médaillons mobiles ornent les côtés. Les parois  du socle sont bleu azur et apportent une touche supplémentaire  son identité tunisienne et méditerranéenne.

 

©DR Cortège sifflant Cédric RIVIERE, paysagiste DPLG Maison de la Tunisie

 

 

 

Poésie d’un parasite-Maison des Provinces de France

 

Une canopée de fleurs blanches tapissent les airs et les pelouses de la maison des provinces. Cependant en regardant de plus près le visiteur peut comprendre que ces fleurs sont en réalité des sacs plastiques joliment tressés. L’oeuvre rappelle la fragilité de l’environnement, et la dégradation des espaces naturels par nos propres déchets. “Poésie d’un parasite exacerbe la pollution causée par le plastique. Elle pousse à son paroxysme des pratiques quotidiennes et imagine un monde recouvert par ces déchets plastiques. Un sac, laissé après un pique-nique sur le bord de la route, est emmené par le vent. Il vient se blottir au pied d’un figuier, là où une vingtaine d’autres sacs se sont aussi échoués. Ici, à la Maison des Provinces de France, ce sont des milliers de sacs qui ont terminé leur vol sur les pelouses, qui se sont agglomérés, dessinant un nuage au-dessus de la cour.Poésie d’un parasite est un oxymore, une alliance contradictoire entre le plastique, parasite, et une lecture poétique de ce matériau.”

 

© DR Poésie d’un parasite Manon SENDECKI, jeune diplômée de l’Ecole nationale supérieure d’architecture (ENSA) de Nantes, avec la collaboration d’Hadrien Hartgers et Camille Merimech

 


 

Plus d’informations

 

Cité internationale universitaire de Paris

Du 17 juin au 1er octobre

 

De 8h à 22h VISITES GUIDÉES : de 15h à 17h

Samedi 17 juin / Inauguration

Dimanche 17 septembre / Journées du patrimoine

Dimanche 24 septembre / Fête des jardins

Dimanche 1er octobre / Jardins ouverts en Île-de-France

 

source http://www.ciup.fr/accueil/jardins-du-monde-en-mouvement-

 

Tags:

Please reload