[Reportage photo] Musée Miniature et Cinéma : le décor de cinéma vous dévoile ses secrets de fabrica

C'est un endroit magique à ne pas rater. Le Musée Miniature et Cinéma, fondé par Dan Ohlmann miniaturiste de profession, vous fait découvrir toutes les possibilités de créations de décors, de costumes et d'effets spéciaux pour le cinéma. A travers plus de 400 objets originaux et une centaine de maquettes des plus grands studios, petits et grands passeront un moment inoubliable dans le charmant quartier du Vieux Lyon.


© DR



Le Musée Miniature et Cinéma a pour vocation de rechercher les objets qui ont servi aux tournages de films avant le “tout numérique”. Dégradés par le temps, ils sont restaurés dans les ateliers du musée et présentés au public. Ces expositions permettent de faire connaître le talent extraordinaire des artistes œuvrant dans les plus grands studios européens et américains actuels.

Cet espace permanent consacré aux arts et techniques des effets spéciaux au cinéma a été créé à l’origine par Dan Ohlmann, miniaturiste, créateur du concept dès 1988. Il est secondé à ce jour par Laurie Chareyre, miniaturiste, décoratrice, chargée des acquisitions et des prêts des pièces de cinéma et par Alain Bielik, rédacteur en chef du magazine SFX, responsable du contenu pédagogique et iconographique de l’exposition.


(sources Musée Miniature et Cinéma)



Décors en taille réelle : Le film Le parfum


© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

La collection cinéma : effets spéciaux, décors et costumes

Pour les destructions à grande échelle, les effets miniatures ont longtemps été la seule solution. La tour de Piège de Cristal, Manhattan dans Independance Day ou le pont de Trues Lies ont ainsi été pulvérisés à l’aide de maquettes de très grande taille. Ces constructions très élaborées sont conçues pour exploser et s’effondrer d’une certaine manière, ce qui demande un grand savoir- faire. Ainsi, la destruction de la forteresse dans Inception faisait intervenir 200 effets successifs en moins de 6 secondes ! Mais les miniatures servent aussi à créer des décors ou des paysages urbains qu’il serait trop coûteux de fabriquer en taille réelle. Les fantastiques décors de Star Wars, par exemple, n’existent que sous forme de maquettes, tout comme la ville du Cinquième Elément, le Gotham City des Batman, ou même le Poudlard de Harry Potter.

Le numérique tend aujourd’hui à remplacer les effets miniatures, comme on l’a vu avec la destruction de Los Angeles dans 2012, une séquence entièrement réalisée par ordinateur.

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR / Buste du Cinquième élément

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

L'atelier de restauration

© DR

Les miniatures

© Musée Miniature

Elle comprend 100 scènes miniaturisées, plus de 1000 objets et elle se donne pour mission de collectionner, d’exposer et promouvoir le travail des miniaturistes du monde entier.


La totalité de l’oeuvre de Dan Ohlmann, artiste miniaturiste et directeur fondateur du musée est présentée aux côtés d’autres artistes tels que Ronan-Jim Sevellec, Julien Martinez, Françoise Andres, Yves Chouard ou Michel Perez. Différentes techniques et recherches artistiques sont également proposées au travers du papier découpé, de la dinanderie, de l’orfèvrerie, de la verrerie, de l’origami...


© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR

© DR


Plus d'informations

Ouverture : sans interruption 7 jours/7 de 10h00 à 18h30 la semaine et jusqu’à 19h00 le week-end, les vacances scolaires et les jours fériés. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

www.museeminiatureetcinema.fr

© LE PRISME magazine 2015-2020