© LE PRISME magazine 2015-2019

Protecteur des arts, mécène et esthète : Françoise Nyssen Ministre de la Culture, Drouot et le Centre Pompidou rendent hommage à Monsieur Pierre Bergé

11/09/2017

Il a changé l'Histoire de la mode, de l'art et fait partie de notre patrimoine français. Pierre Bergé n'est plus de notre monde ce 8 septembre 2017, pourtant, il lui doit tant. Mécène, découvreur de talents, homme engagé, homme de culture et de convictions, jamais il ne dérogea à sa volonté inébranlable d'être "occupé à faire naître partout où cela était possible la beauté et l’excellence" et qu'il sera désormais important de " faire comprendre aux Français l’importance de ce qu’il fit pour la culture française et de faire vivre son œuvre" (extraits discours d'Emmanuel Macron).

 

© L Castel

 

 

Françoise Nyssen, Ministre de la Culture

 

" Pierre Bergé était un homme d’exception, qui de son vivant,  prêta à notre société tout le génie, la générosité, l’audace et l’humanisme qui l’habitaient, et qui nous les laisse en héritage aujourd’hui.

La culture était le cœur de sa vie. Elle était, au sens fort, une raison d’être. Nourri par les arts dès son enfance, notamment par la littérature, il choisira de mettre sa propre existence à leur service. Une série de rencontres structurantes dans sa jeunesse, dont celles du peintre Bernard Buffet et de l’écrivain Jean Giono, scelleront cette vocation. Celle-ci trouvera à se déployer dans toute sa force et dans toute sa grandeur dans la relation qu’il entretint avec le créateur Yves Saint-Laurent, marquée par une aventure professionnelle hors du commun, à travers laquelle le talent d’entrepreneur de Pierre Bergé accompagna le talent du créateur.

Cofondateur et dirigeant de la maison Yves Saint-Laurent pendant 40 ans, Pierre Bergé restera comme une figure de la haute couture. Mais il fut amoureux de tous les arts. Et il les aura tous servis. Il œuvra pour le spectacle vivant en tant que Directeur du Théâtre de l’Athénée, et Président de l’Opéra Bastille notamment. Pour la presse, à travers son engagement, entre autres, au sein de Têtu et plus récemment du Monde. Grand mécène, Pierre Bergé soutint par ailleurs de nombreux projets muséaux et patrimoniaux. Il a notamment contribué à la réouverture de la maison de Jean Cocteau.

Homme d’action infatigable, Pierre Bergé s’engagea aussi sur le terrain citoyen. Président-fondateur du SIDACTION, il se posa toujours, plus largement, en défenseur des droits de l’homme et du respect de la dignité des personnes.

C’était un homme de courage, de conviction, et de grande générosité : qui se sera toujours engagé pour ce qu’il aimait et ceux qu’il aimait. Engagé pour la justice, pour les arts, pour la beauté, il aura au fond œuvré toute sa vie pour une cause : l’humanisme.

J’adresse à son mari, sa famille et ses amis mes plus sincères condoléances. "

 

 

Drouot

 

Alexandre Giquello, Président de Drouot Patrimoine, Olivier Lange, Directeur Général, et les membres du Conseil d'Administration tiennent à rendre hommage à l'homme de culture, l'esthète et le mécène qu'était M. Pierre Bergé.
Le monde de l'art international perd l'un de ses plus éminents connaisseurs et collectionneurs.

À travers la maison de ventes aux enchères publiques Pierre Bergé & Associés qu'il avait fondée en 2002, il a marqué son attachement et sa fidélité à Drouot. Il a ainsi choisi d'organiser régulièrement au sein de notre institution d'importantes ventes de prestige dans les domaines de la peinture ancienne, de l'archéologie, de la joaillerie..., et surtout dans le domaine de la bibliophilie, qui tenait une place prépondérante dans sa vie d'humaniste et de collectionneur.
C'est au sein de l'Hôtel des ventes parisien qu'il avait décidé de disperser sa précieuse bibliothèque, au cours de ventes qui ont fait date dans cette spécialité depuis décembre 2015.

Drouot était honoré de compter M. Pierre Bergé parmi ses actionnaires. Le Conseil d'Administration exprime ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 

 

Centre Pompidou

 

Grand mécène du Centre Pompidou, figure incontournable du milieu culturel français, Pierre Bergé, qui a incarné la mode française aux côtés d’Yves Saint Laurent, est mort ce vendredi 8 septembre à l’âge de 86 ans.
 
Considéré comme l'un des plus grands collectionneurs de son temps, il a profondément marqué l’histoire de l’institution, qui a accueilli en 2002 un grand défilé rétrospectif lors des adieux à la mode d’Yves Saint Laurent.
 
Pierre Bergé a su tisser avec l’établissement une relation confiante et féconde. Grâce à sa générosité et en oeuvrant avec une inlassable énergie, la collection du Centre Pompidou s’est enrichie d’oeuvres majeures acquises avec sa participation comme Il Ritornante (1917-1918) de De Chirico ou Bleu I (1961) de Miró.
 
Avec la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, il a également apporté un soutien essentiel à la rénovation des espaces des collections modernes du Musée national d'art moderne.
 
Ce sont aussi ses conseils, sa présence à nos côtés, sa bienveillance, l’extraordinaire constance de son engagement et le rayonnement de sa personnalité, d’une profonde humanité, qui nous manque­ront douloureusement ", tient à souligner Serge Lasvignes, Président du Centre Pompidou.
 

 

 

(sources : communiqués)

 

Please reload