Symbole de l'élégance à la française, Hubert de Givenchy s'en est allé...

12/03/2018

Il a habillé Audrey Hepburn et Jackie Kennedy... Légende de la haute couture, le créateur français Hubert de Givenchy est décédé à l'âge de 91 ans, après avoir marqué le monde de la mode pendant un demi-siècle par l'élégance de ses tenues et ses petites robes noires.

 

 

De son premier défilé en 1952 à son départ en 1995 de sa maison de couture, vendue en 1988 au groupe LVMH, Hubert de Givenchy a marqué son époque avec des tenues aussi célèbres que la robe noire portée par l'actrice Audrey Hepburn dans "Breakfast at Tiffany's".

 

Il a habillé Audrey Hepburn et Jackie Kennedy... Légende de la haute couture, le créateur français Hubert de Givenchy est décédé à l'âge de 91 ans, après avoir marqué le monde de la mode pendant un demi-siècle par l'élégance de ses tenues et ses petites robes noires.

 

"Monsieur de Givenchy s’est éteint dans son sommeil le samedi 10 mars 2018", a annoncé dans un communiqué à l'AFP le couturier Philippe Venet, qui partageait sa vie depuis de très longues années. Ses obsèques seront célébrées "dans la plus stricte intimité".

 

De son premier défilé en 1952 à son départ en 1995 de sa maison de couture, vendue en 1988 au groupe LVMH, Hubert de Givenchy a marqué son époque avec des tenues aussi célèbres que la robe noire portée par l'actrice Audrey Hepburn dans "Breakfast at Tiffany's".

 

"Les vêtements de Givenchy sont les seuls dans lesquels je me sens moi-même. Plus qu'un styliste, il est un créateur de personnalité", disait l'actrice à propos de celui qui l'habillait à la ville comme à l'écran.

 

"Avec la taille qu'elle avait, tout lui allait", disait le créateur qui lui confectionna notamment une robe ivoire à motifs floraux quand elle reçut un Oscar en 1954.

 

Parmi les autres robes iconiques du couturier, figurent la robe brodée au corsage que portait Jackie Kennedy lors de la visite officielle du couple présidentiel américain en France en 1961 ou la tenue de deuil portée en 1972 par la Duchesse de Windsor - une robe et manteau en crêpe de laine avec ceinture de cuir.

 

"Cela ne sert à rien de faire de l'esbroufe, il faut faire des vêtements avant tout confortables et bien coupés, et il ne faut jamais contrarier le tissu avec trop d'artifices, il doit bouger sur le corps de la femme", racontait le couturier, alors qu'une grande exposition rendait hommage à son travail l'an dernier, à Calais (nord).

 

 

 

 (source : communiqué afp)

Tags:

Please reload

© LE PRISME magazine 2015-2019