Fête Impériale et info-endométriose : une collection capsule artistique en soutien à l'association pour aider les femmes

06/07/2018

C'est une belle action à soutenir : la collection capsule exclusive signé Fête Impériale en collaboration avec les artistes Thomas Lélu, Eté 81,Christelle Noël & Johanna Okl. L'intégralité des fonds seront reversés à l’association info-endométriose. 

 

 

La rencontre avec l’équipe de l'association info-endométriose s’est réalisée autour d’une volonté commune de libérer le discours autour de la complexité du corps féminin, le tabou lié aux menstruations et la méconnaissance de l’endométriose. L’association Info-Endométriose a été créée en 2015 et lance la première campagne de sensibilisation à l'endométriose en mars 2016.

Destinée à durer plusieurs années, la campagne a pour but de toucher toutes les personnes concernées par la maladie : les femmes, les jeunes filles, leur entourage, les médecins, les chercheurs, les entreprises, les pouvoirs publics... L’association entre info-endométriose et Fête Impériale prend forme au travers d’une collaboration artistique.

 

Quatre artistes, Thomas Lelu, Eté 1981, Christelle Noël et Johanna Okl ont été contacté afin  de réaliser  chacun une œuvre sérigraphiée peinte ou brodée sur un modèle de veste en denim  de la marque.  Cette collection numérotée était dévoilée le 3 juillet autour d’un  événement  à la galerie Impériale  (28 rue du roi de Sicile, Paris)  pour soutenir la lutte contre  l’endométriose  et aider la recherche. 

 

Cette collection sera mise en vente au grand public dans les  boutiques  Fête Impériale et sur le e-shop de la marque  afin  de récolter des fonds pour l’association.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fondée en 2015 par Laura Gauthier Petit, Fête Impériale (Fi) s’inspire de l’esthétique du second empire et lui associe la décadence des folles nuits des années 80. C’est le contraste entre esthétisme de la belle époque et désinvolture subversive du mouvement punk. La créatrice s’inspire de parcours de femmes qui, parties de rien ont œuvré seules pour gravir les échelons.

Pour chaque collection, Laura crée un imprimé où le vêtement devient un tableau vivant. Les coupes floues, parfois oversize voire masculines, soulignent l’idée d’un vêtement protecteur et confortable qui libère le corps de la femme, tout en lui apportant une assurance dans sa représentation quotidienne.

 

 

 

Plus d'informations

 

Instagram @infoendometriose

www.info-endometriose.fr

Please reload

© LE PRISME magazine 2015-2019