Une année inédite 2020 au Mucem

La fréquentation du Mucem au cours de l'année 2020 a fortement pâti de la crise sanitaire, du fait des deux périodes de fermeture totale du musée (5 mois et demi), mais aussi des restrictions de déplacements et de jauges qui ont contraint les activités du musée et les pratiques des publics, entre juin et octobre. Dans ce contexte difficile, le Mucem a pu accueillir en 168 jours d'ouverture, 527 000 visiteurs dans son site (- 56 % par rapport à 2019), 185 000 dans les expositions (- 57 %).



Les expositions qui se sont terminées au 1er trimestre 2020 ont obtenu de bons scores de fréquentation : « Giono » (29 octobre 2019 - 17 février 2020) : 70 240 visiteurs (732 par jour) « Kharmohra » (21 novembre 2019 - 1er mars 2020) : 33 725 visiteurs (388 par jour)


La plupart des expositions suivantes n'ont pu être ouvertes que partiellement, mais leur fréquentation témoigne d'un fort engouement : « Voyage voyages » (21 janvier - 12 mars 2020) : 47 779 visiteurs (1039 par jour) « Vêtements modèles » (29 juin - 31 octobre 2020) : 57 327 visiteurs (546 par jour) « L'Orient sonore » (22 juillet - 31 octobre 2020) : 54 168 visiteurs (630 par jour)

L'exposition « Mon nom est personne » (Alexandre Périgot) a particulièrement attisé la curiosité des publics, avec 41 862 visiteurs du 29 juin au 17 août 2020 (soit 974 par jour).


Si plus de 10 000 élèves ont pu être accueillis au musée dans ses périodes d'ouverture, le lien avec les publics a aussi été maintenu pendant les deux périodes de fermeture, notamment dans le cadre de l'Eté culturel et apprenant et par des activités hors les murs dans les écoles et centres sociaux (2 500 enfants ont participé aux ateliers).

Enfin, durant cette année singulière, le Mucem a adapté l’éditorialisation de son offre culturelle pour donner rendez-vous à son public en ligne (durant 144 jours cumulés de fermeture) sous le hashtag #LeMucemchezvous autour de grandes thématiques : objets des collections, visites virtuelles d’expositions, contenus ludiques autour des collections, contenus famille, replays de conférences, éditions en accès libre, conférences et spectacles en ligne, vernissages d’expositions live, coulisses du musée… Une collecte participative inédite sur les objets du confinement « Vivre au temps du confinement » a été lancée par le département des collections, positionnant le Mucem sur un sujet ultra contemporain et créant un nouveau lien de proximité avec les donateurs. - #LeMucemchezvous : 900 000 internautes sur le site internet On note un vif intérêt pour les contenus en ligne qui confirment les liens forts que le Mucem a su maintenir auprès d'un public fidèle, avec des pics de fréquentation autour de la collecte participative et de la diffusion en accès libre du documentaire co-produit avec Arte « L’homme a mangé la Terre ».

- Une programmation culturelle en live : 300 000 spectateurs connectés La programmation Live sur les réseaux sociaux a connu un véritable succès. Les "directs" des vernissages d'exposition ont réuni en moyenne 37 000 spectateurs chaque soir et la programmation culturelle a rencontré son public avec sa série de débats « Les Lundis d’après » et son programme de jeunesse « Raoul Lala, opération Mucem » qui ont attiré respectivement 86 584 et 75 537 spectateurs. La chaîne Youtube du Mucem a ainsi enregistré une progression record de + 122 %. - Visites virtuelles et expositions en ligne : 170 000 visiteurs en immersion Tout au long de l'année, les expositions fermées au public prématurément ont pu être (re)découvertes en ligne avec des contenus augmentés. L'application L'Orient sonore créée pour l'exposition éponyme enregistre 15 000 utilisateurs. Les visites virtuelles des expositions produites en 2019 « Georges Henri Rivière. Voir c'est comprendre » et « Jean Dubuffet. Un barbare en Europe » ont enregistré une fréquentation record de + 383 % visites en 2020.



Plus d'informations


Site officiel

© LE PRISME magazine 2015-2020